Acheter : MARTIN LUTHER. REBELLE DANS UN TEMPS DE RUPTURE

Mon Compte Identifiez-vous
Panier Votre panier est vide
MARTIN LUTHER. REBELLE DANS UN TEMPS DE RUPTURE
Caractéristiques :
Auteur :HEINZ SCHILLING JEAN-LOUIS SCHLEGEL
Editeur :SALVATOR
Paru en :novembre 2014
Présentation :Broché, 50 mm * 150 mm * 225 mm, 704 pages, 905 g
Collection :BIOGRAPHIE
Code barre :9782706711848
29.00 €
Résumé
Avec cet ouvrage de référence, on sort de l’histoire religieuse « ecclésiastique », en général apologétique, pour faire la biographie et le portrait d’ « un homme qui était marqué par son temps et qui a marqué son temps ». Ce qui signifie que Martin Luther est fortement replacé dans son contexte multiple - historique, géographique, social, économique, culturel, politique et religieux - et dans l’état des mentalités de son temps. D’autre part, que la Réforme du réformateur de Wittenberg est replacée aussi dans le contexte des autres réformes de son temps, et notamment celle du catholicisme - dont certaines ont commencé dès la fin du XV° siècle. Cela signifie aussi absence de complaisance pour marquer les limites du personnage Luther et de la Réforme - par exemple son caractère très européen alors que de nouveaux mondes opèrent, en Espagne et au Portugal, dans le sens d’une mondialisation du christianisme ; ou encore ses conflits internes innombrables, au sein même de la « confession » protestante naissante, avec ses compagnons de foi. Néanmoins, cette biographie qui réunit une énorme documentation est aussi très « empathique » pour son héros, un génie religieux dont elle restitue avec précision le parcours.  
 
Heinz SCHILLING (né en 1942) est un historien allemand internationalement reconnu. Il a été professeur à Bieldefeldt, Osnabrück , Giessen et à la Humdoldt Universität de Berlin, dont il est émérite depuis 2010. Spécialiste des débuts de la période moderne (XVI° - XVII siècle) en Allemagne, il est considéré comme « la » référence de l’époque dite « confessionnelle », c’est-à-dire de l’époque qui vient immédiatement après la Réforme et qui se caractérise par une division politique des Etats voire des régions européens selon la confession du prince, en suivant la formule bien connue cujus regio ejus religio. Les travaux de H. Schilling sur le confessionnalisme ont profondément renouvelé la question.