Commander : JEAN-BAPTISTE DE LA SALLE, UN MYSTIQUE EN ACTION

Mon Compte Identifiez-vous
Panier Votre panier est vide
JEAN-BAPTISTE DE LA SALLE, UN MYSTIQUE EN ACTION
Caractéristiques :
Auteur :Bernard Hours
Editeur :SALVATOR
Paru en :février 2019
Présentation :Broché,40 mm * 150 mm * 225 mm,668 pages,788 g
Code barre :9782706717635
29.50 €
Résumé
Le 7 avril 1719 mourait Jean-Baptiste de La Salle, fondateur des Frères des Écoles chrétiennes, la congrégation enseignante catholique aujourd’hui la plus nombreuse, implantée sur tous les continents. Cette biographie propose de redécouvrir sa personnalité, son itinéraire et son oeuvre qui lui ont valu d’être canonisé en 1900 par Léon XIII et déclaré « patron de tous les éducateurs » en 1950 par Pie XII. Figure déroutante et paradoxale à bien des égards, né en 1651 au sein du patriciat qui contrôle la ville de Reims, il est promis à une prestigieuse carrière ecclésiastique. Mais il lui tourne délibérément le dos pour se consacrer à l’éducation populaire et se faire pauvre parmi les pauvres. Tout en demeurant jusqu’au bout attiré par la vie contemplative, il organise les Frères en une société de laïcs consacrés, qu’il développe jusqu’à sa mort en dehors de toute reconnaissance légale et canonique. Et pour les écoles qu’il fonde, il formalise avec les membres de cette nouvelle congrégation un projet pédagogique promis à un grand avenir : Ferdinand Buisson, le père de l’école laïque républicaine, ne voyait-il pas en lui son véritable précurseur ? À partir des recherches documentaires patientes et érudites qui ont été conduites depuis plusieurs décennies par les Frères, il est possible aujourd’hui de présenter un nouveau visage de Jean- Baptiste de La Salle : celui d’un mystique en action.  

Bernard Hours, professeur d’histoire moderne à l’Université de Lyon, est aussi le directeur du Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes (LARHRA). Il a consacré ses travaux à l’histoire religieuse de la seconde modernité (XVIIe- XVIIIe siècle), en particulier celle des ordres religieux et des rapports entre religion et politique à la Cour de France. Son dernier livre a pour titre Des moines dans la cité. Paris XVIe-XVIIIe siècle (Belin, 2016).